Réglementation énergétique

La RT 2012 : Ambitions, Moyens et Résultats

1er janvier 2013 : entrée en application de la RT 2012 pour tous les bâtiments.Grenelle environnement 2012

Objectifs : 

  •   Réduire les besoins de chauffage (divisés par 2 à 3)
  •   Réduire les besoins d’éclairage (réduire de 30%)

LES EXIGENCES DE RÉSULTATS

L’efficacité énergétique minimale du bâti (Bbiomax)

Cette exigence impose une limitation du besoin en énergie pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage, en favorisant la conception bioclimatique.

bioclimatique

La consommation énergétique du bâtiment (Cepmax)

Cette exigence porte sur les consommations de chauffage, de refroidissement, d’éclairage, de production d’eau chaude sanitaire et d’auxiliaires (pompes et ventilateurs) suivant la zone climatique en kWhep/m² de SHON/an.

France Cep

Le confort d’été dans les bâtiments non climatisés (Tic)

La RT 2012 définit des catégories de bâtiments dans lesquels il est possible d’assurer un bon niveau de confort en été sans système actif de refroidissement (climatisation…).
Pour ces bâtiments, la réglementation impose que la température la plus chaude atteinte dans les locaux, au cours d’une séquence de 5 jours très chauds d’été ≤ Ticréf.

LES EXIGENCES DE MOYENS

Traitement des ponts thermiques

  • Le ratio des transmissions thermiques linéiques moyen global des ponts thermiques Ratio  Ψ ≤ 0,28 W/m2.SHON RT.k
  • La liaison d’un plancher intermédiaire et d’une façade Ψ9 < 0,60 W/m.k

Éclairage naturel

La surface totale des baies ≥ 1/6 de la surface habitable.

Étanchéité à l’air de l’enveloppe

La perméabilité à l’air de l’enveloppe des parois déperditives hors plancher bas doit être :

  • ≤ 0,6 m3/(h.m²) en maison individuelle ou accolée
  • ≤ 1,0 m3/(h.m²) en bâtiment collectif d’habitation

Énergie renouvelable (EnR)

Les maisons individuelles ou accolées doivent utiliser UNE source d’énergie renouvelable :

  • Produire de l’eau chaude sanitaire à partir d’un chauffe-eau solaire thermique ou thermodynamique
  • Ou être raccordé à un réseau de chaleur alimenté à plus de 50% par une énergie renouvelable
  • Ou démontrer que la consommation d’énergie d’un bâtiment comprend à minima 5kWh/m² d’énergie primaire produite à partir d’une source d’énergie renouvelable individuelle
  • Ou produire le chauffage et/ou l’eau chaude sanitaire avec une chaudière à micro-cogénération
  • Ou un minima de 2m² de capteurs solaires certifiés, orientés au sud et inclinés de 20° à 60°